forum

Comment veut-on qu’on s’y reconnaisse dans tout ça racontait souvent un magicien professionnel du Rhône après ses spectacles lorsqu’il buvait un coup avec les organisateurs. Après ces animations de soirées privées il lui arrivait souvent de discuter de l’histoire de l’art magique. Après avoir enchanté le public en distribuant de l’émerveillement avec une bonne humeur connue et un professionnalisme reconnue, il se transformait en un surprenant historien. Voilà ce que d’après un magicien de Grenoble pour enfants, il lui arrive souvent de raconter. Il commence par un petit texte sur l’histoire de la magie pour ensuite rentrer dans le vif du sujet : le temple de la magie.

Histoire de l’art magique

« Maga » signifiait « Prêtre ». Les gros bonnets de la corporation étaient appelés « Rab-Mag ». Les principales fonctions de ces derniers consistaient à prédire l’avenir, faire des miracles, rendre des oracles et aussi à exercer l’exorcisme. Ce dernier métier est tombé depuis le temps.

Il n’est donc pas téméraire de supposer que le terme Persan, dont la version latine est « Maous » qui est dérivé du Chaldéen a pratiquement la même signification, puisque tout individu doué d’un pouvoir surnaturel ou supposé tel, a toujours été désigné par le mot «Magus ». Aujourd’hui encore le mot magicien ( pour un spectacle enfants ou pour adultes ) signifie indistinctement dans son premier terme: sorcier, escamoteur, illusionniste, prestidigitateur.

Et puis, après tout, qu’est-ce que tout cela peut bien faire disait ce magicien situé dans le Rhône d’un ton rieur après avoir joué en spectacle pour enfants et montré toute sa dextérité dans un festival de magie. Cela ne changera rien au côté matériel, ni surtout au côté moral des choses. Quelque que soit l’étiquette que l’on colle sur les flacons, ils ne contiendront jamais autre chose que le liquide que l’on aura mis.

Le rêve du magicien

Il existe un fameux temple de la magie que tout magicien rêve de voir. Ce temple que personne n’a jamais ni vu ni connu. Un jour un magicien l’a vu au hasard d’un voyage qui l’a conduit vers de lointains orients.  Est-ce la réalité ou un rêve, toujours est-il il faut se plonger dans le récit que ce magicien du département du Rhône s’amuse à répéter après son spectacle.

Ainsi un soir, après l’accablante lourdeur d’une chaude journée, à l’issue d’un dîner peut-être dénué de prudence et pendant la dégustation d’un merveilleux cigare béatement fumé dans le doux balancement d’un confortable rocking-chair, ce prestidigitateur formait le projet d’une promenade solitaire dans le calme et le silence de la crépusculaire et environnante campagne. Bientôt sur la route en déambulation, dans l’ombre accrue déjà et après un laps que l’on ne puis guère évaluer, il voyait se dresser devant lui les lignes sévères et majestueuses d’un surprenant édifice. Mais, où son attention fut plus vivement attirée, c’est lorsque, sur le fronton de cet ensemble géométrique et calme, l’artiste magicien vit se détacher les deux imposantes et significatives initiales : T. M. qui ne pouvaient que signifier : « Templum Magicum ». C’était donc bien le temple de la magie qui se dressait devant lui.

Entrer dans le temple de la magie

L’artiste s’approcha sans plus d’émoi et comme inconscient de son acte de la colossale porte de bronze qui, subitement, dès qu’il eut posé le doigt, ouvrit généreusement ses deux formidables et lourds battants. Et il entra, comme cela, simplement mais avec fermeté en passant froidement à quelques centimètres entre deux énormes gardiens représentés par deux superbes taureaux d’un noir de jais aux fanons souples et moelleux qui leur descendaient jusqu’aux genoux. Soit par dédain, ou parce qu’ils étaient en marbre, la présence de ce comédien de l’art magique et l’intrusion ne parurent point les émouvoir.

C’est alors que, figé sur le seuil entre ces deux splendides bestiaux fourchus et cornus, cet artiste sentit soudain le tréfonds de l’âme inondé de ravissement. Il était comme plongé dans un bain de délices, il était enchanté de ce moment magique au milieu d’un tel ragoût de prestigieuses élégances qui se dressaient devant lui. Les yeux éblouis s’emplissaient d’extase devant une telle manifestation d’un aussi munificent symbolisme comme lorsqu’on assiste à un superbe spectacle de magie dans le Rhône. Ou que l’on voit le jeune public réagir devant un magicien pour enfants avec sa baguette magique qui fait tout pour amuser et surprendre dans son animation de soirée.

Imaginaire ou réalité ?

Peut-être avait-il à ce moment, quelque trouble de la vision ? On affirme en tous cas, que ce n’était pas causé par l’effroi. Il n’osait cependant faire un pas en avant sans le secours d’une aide pouvant le piloter sur ce pilotis. D’ailleurs, ce magicien ne pouvait bouger, immobilisé par une force inexpliquée. Il ne put que s’abîmer dans la contemplation d’un entourage dont l’apparence fantastique s’accentuait et se précisait d’une façon vertigineuse. Des théories de nymphes esthétiques et nacrées roulaient et tanguaient dans le vide de l’immense vaisseau. Des phalanges de vieux magiciens dont les visages racornis et momifiés semblaient avoir au moins mille ans de bouteille, déambulaient gravement sans point d’appui apparent, dans des costumes sordides et repoussants, alors que les susdites nymphes semblaient avoir été tout récemment rincées à grande eau.

C’était enfin une vision transparente et verte, comme entrevue, dans son imprécision, à travers le jour livide d’un aquarium. Et cet artiste allait parler, lorsque la même force invisible et toujours inexpliquée le convoya vers la sortie qui tout à l’heure, fut pour lui l’entrée et que la colossale porte de bronze se ferma en douceur avec un tel fracas qu’il le réveilla en sursaut.

C’était naturellement un rêve

Vivement il regarda à la magnifique montre qui ne lui avait été donnée par aucun souverain étranger. Sauvé, il était temps encore. D’une main, toujours un peu fébrile de l’émotion récente, cet artiste qui n’était pas le magicien de Youtube Donovan saisit son temple de la magie par la poignée et s’en alla tranquillement donner sa petite séance pour un spectacle enfants de magie dans l’Ain en tant que magicien pour une séance d’une heure.

By Damien

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *